Garde d'enfant

Le JAF a fixé les règles de "garde" de vos enfants mais votre ex-conjoint(e) ou ex-concubin(e) ne les respecte pas?

La situation de votre ex-conjoint(e) ou ex-concubin(e) a substantiellement changé et nécessite de modifier les règles de "garde" fixées par le JAF?

ARTOA DETECTIVE vous accompagne pour obtenir une décision du JAF conforme aux intérêts de vos enfants.

Une fois le divorce des époux prononcé ou la séparation des concubins effective, le juge aux affaires familiales fixe les règles qui vont encadrer pour l'avenir - c'est-à-dire bien souvent jusqu'à la prochaine décision du juge - l'exercice de l'autorité parentale et du droit de visite et d'hébergement sur les enfants (résidence de l'enfant chez l'un des deux parents ou garde alternée, etc.).

L'action du détective privé vous est bénéfique à deux niveaux lorsqu'il s'agit de l'autorité parentale, de la résidence de l'enfant ou du droit de visite et d'hébergement.

 

D'une part, au moment de fixer les conditions d'exercice de l'autorité parentale et de la résidence de l'enfant, ARTOA DÉTECTIVE vous apporte la preuve que votre ex-conjoint(e) ou ex-concubin(e) ne peut garantir la santé, la sécurité ou la moralité de votre enfant en raison de violence, mauvais traitement, consommation de drogue ou d'alcool, etc. L'enquête réalisée vous permet de demander au juge aux affaires familiales des mesures favorables à votre enfant et garantissant ses intérêts.

 

D'autre part, lorsque le juge aux affaires familiales a fixé les conditions d'exercice de l'autorité parentale, de la résidence de l'enfant et du droit de visite et d'hébergement, il peut arriver que la situation de votre ex-conjoint(e) ou ex-concubin(e) évolue dans un sens défavorable aux intérêts de votre enfant ou que votre ex-conjoint(e) ou ex-concubin(e) ne respecte pas les conditions fixées par le juge aux affaires familiales. ARTOA DÉTECTIVE mène pour vous l'enquête qui vous permettra de demander de nouvelles mesures judiciaires ou de sanctionner le non-respect, par votre ex-conjoint(e) ou ex-concubin(e), des mesures précédemment fixées.